LA FUSION ARRCO/AGIRC : C’est pour demain

Retraite / 26.01.20181 Commentaires

Qu’est-ce qui nous attend dans un an avec la fusion ARRCO/AGIRC ?

Bonnes ou mauvaises nouvelles ?

Quelques mesures favorables …

  •  Les pensions de réversion seront versées pour tous à partir de 55 ans.

Jusqu’à présent un veuf ou une veuve de cadre devait attendre l’âge de 60 ans pour percevoir une pension de réversion alors que le conjoint d’un non-cadre pouvait y prétendre dès 55 ans.

  • Les majorations familiales seront plus élevées. 

Aujourd’hui le montant de votre retraite complémentaire peut être augmenté de 10% si vous avez eu ou élevé trois enfants et plus, ou bien si vous avez encore un ou plusieurs enfants à charge. Jusqu’à présent cet avantage était limité par un plafond annuel  de 1 000€. Celui-ci passera à 2 000€ par an.

…  d’autres pénalisantes …

  • La garantie minimale de points (GMP) sera supprimée.

Mauvaise nouvelle pour les cadres dont le salaire  brut est inférieur à 43.977 euros et qui bénéficient actuellement de cette GMP (120 points par an) : certes leurs cotisations vont diminuer en 2019 et donc leur salaire net augmenter, mais, en contrepartie, leurs droits à la retraite vont être rognés sensiblement…

  • Le « taux d’appel» va augmenter, de 125 à 127 %.

Cette hausse de cotisations ne se traduira pas par une hausse des points de retraite dans votre escarcelle, car on augmente ici les cotisations non productives de droits. En réalité, pour cotiser 100, il faudra prélever (part salariale + part patronale) 127 euros en 2019, contre 125 aujourd’hui.  

… et surtout, la nouvelle fédération Agirc-Arrco aura la faculté juridique de faire varier le niveau des pensions dans l’hypothèse de la survenue d’un déficit du régime.

C’est un bouleversement ! Le principe depuis toujours, c’était l’intangibilité des pensions : une fois que vous aviez liquidé vos droits à retraite, vous étiez tranquille : vos pensions étaient calculées une fois pour toute et leur montant ne bougeait plus (sauf revalorisations annuelles). A partir de 2019, elles pourraient servir de variable d’ajustement  ?…

Pour aller plus loin, lire notre article : Faut-il avoir peur de la fusion ARRCO-AGIRC ? contact : es@liaison-sociale.fr

Comments
  1. Pingback: LES RETRAITES COMPLÉMENTAIRES BAISSENT … ET CELA VA CONTINUER - Liaison Sociale Interprofessionnelle

Réagissez sur cet article !

Votre adresse email ne sera pas publiée

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>